forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -43%
Fire TV Stick 2021 avec télécommande ...
Voir le deal
22.99 €

 

 Mariages druidiques

Aller en bas 
+8
Dubrinertos
Aruernos
keltognata-becolloudios
AnamCara
Eber
Belenuntia
Dagmara
Auetos
12 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Talarp

Talarp


Nombre de messages : 5
Age : 22
Localisation : Bourgogne (Eduens)
Date d'inscription : 22/02/2020

Mariages druidiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mariages druidiques   Mariages druidiques - Page 2 EmptyMar 25 Fév 2020 - 14:22

Je me permets de poster ici.


Peut-être que la monogamie, cette fidélité dans le couple était moins présente avant les chrétiens mais.

Personnellement, j'aimerais, si je rencontre un jour la femme avec laquelle je souhaiterais passer ma vie, faire un mariage druidique.
Dans ma conception, la monogamie est une chose importante. Non pas que je considère posséder l'autre, mais simplement, quand j'aime quelqu'un, je n'éprouve jamais le besoin ou le désir d'aller trouver une autre personne. Mon cœur et mon corps sont dédiés à cette personne et je souhaiterais rencontrer une demoiselle qui voit les choses de la même manière.
Je ne vois pas quoi en quoi cela est un problème. Et je suis loin d'être monothéiste. Nous n'avons juste pas tous la même vision de la sexualité. Pour moi, c'est un bonus, pas une chose essentielle. Je me verrais par exemple assez bien vivre avec une demoiselle asexuelle (qui ne souhaite pas ou très rarement des rapports) alors que je ne me verrais pas m'engager avec quelqu'un qui souhaite aller voir ailleurs de temps à autres. Je n'ai pas de problème avec ça en soit, mais je sais que je ne veux pas m'engager avec quelqu'un dont c'est l'équilibre.
Je ne sais pas trop si je la rencontrerais un jour, je désespère un peu. Mais je sais ce que je souhaite et ce que je ne souhaite pas. Mes ancêtres mangeaient du chien, je suis végane. Pour moi, il est hors de question de juste reproduire ce que faisais les celtes/gaulois à l'époque si ça n'a aucun sens pour moi, si ça ne me permet pas de m'épanouir.
Revenir en haut Aller en bas
tasgos

tasgos


Nombre de messages : 311
Age : 38
Localisation : inter allobrogei ac lemouicei
Date d'inscription : 18/01/2016

Mariages druidiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mariages druidiques   Mariages druidiques - Page 2 EmptyMar 25 Fév 2020 - 21:55

Talarp a écrit:
Je me permets de poster ici.


Peut-être que la monogamie, cette fidélité dans le couple était moins présente avant les chrétiens mais.

Personnellement, j'aimerais, si je rencontre un jour la femme avec laquelle je souhaiterais passer ma vie, faire un mariage druidique.
Dans ma conception, la monogamie est une chose importante. Non pas que je considère posséder l'autre, mais simplement, quand j'aime quelqu'un, je n'éprouve jamais le besoin ou le désir d'aller trouver une autre personne. Mon cœur et mon corps sont dédiés à cette personne et je souhaiterais rencontrer une demoiselle qui voit les choses de la même manière.
(...)
Mes ancêtres mangeaient du chien, je suis végane. Pour moi, il est hors de question de juste reproduire ce que faisais les celtes/gaulois à l'époque si ça n'a aucun sens pour moi, si ça ne me permet pas de m'épanouir.

Dans la Germanie, qui n'est autre qu'un nom donné par les romains à la partie externe du Rhin, la fidélité dans un couple était observé par les lois. Tacite rapporte au chapitre XIX de son livre sur les germains "Hommes et femmes ignorent également les mystérieuses correspondances. Très peu d'adultères se commettent dans une nation si nombreuse (...) Dans ce pays on ne rit pas des vices ; corrompre et céder à la corruption ne s'appelle pas vivre selon le siècle. Quelques cités, encore plus sages, ne marient que des vierges. La limite est posée une fois pour toutes à l'espérance et au voeu de l'épouse ; elle prend un seul époux, comme elle a un seul corps, une seule vie, afin que sa pensée ne voie rien au delà, que son coeur ne soit tenté d'aucun désir nouveau, qu'elle aime son mariage et non pas un mari". et au chapitre XVIII "Presque seuls entre les barbares ils se contentent d'une femme, hormis un très petit nombre de grands qui en prennent plusieurs, non par esprit de débauche, mais parce que plusieurs familles ambitionnent leur alliance. Ce n'est pas la femme, c'est le mari qui apporte la dot. Le père et la mère, ainsi que les proches, assistent à l'entrevue et agréent les présents". Je ne sais pas en revanche s'il existait des différences avec les populations des Gaules et leurs lois.

Quand au fait de manger du chien, je me demande si cela n'était pas une cérémonie d'expiation comme le pratiquaient les romains pour les lupercales ainsi que les grecs. Nous pouvons voir au fond du chaudron de Gundestrup un personnage avec une épée derrière un chien autours d'un taureau en relief. Plutarque écrivit au chapitre XXVIII sur les lupercales "Ce jour s’appelait anciennement Februata. Le nom de la fête veut dire en grec la fête des loups ; cela prouve qu’elle est très ancienne, et qu’elle date du temps des Arcadiens qui suivirent Évandre en Italie (...) Une autre particularité de cette fête, c’est que les luperques y sacrifient un chien (...) Quant au chien qu’on sacrifie, si cette fête est réellement un jour d’expiation, il est immolé sans doute comme une victime propre à purifier. Les Grecs eux-mêmes se servent de ces animaux pour de semblables sacrifices". De nos jours il est évident que le sacrifice animal est désuet et qu'il peut être tout bonnement symbolisé ou remplacé par les sacrifices de pain, de fèves et d'oignons comme cela se pratiquait dans le paganisme ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Talarp

Talarp


Nombre de messages : 5
Age : 22
Localisation : Bourgogne (Eduens)
Date d'inscription : 22/02/2020

Mariages druidiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mariages druidiques   Mariages druidiques - Page 2 EmptyMer 26 Fév 2020 - 7:18

tasgos a écrit:

Dans la Germanie, qui n'est autre qu'un nom donné par les romains à la partie externe du Rhin, la fidélité dans un couple était observé par les lois. Tacite rapporte au chapitre XIX de son livre sur les germains "Hommes et femmes ignorent également les mystérieuses correspondances. Très peu d'adultères se commettent dans une nation si nombreuse (...) Dans ce pays on ne rit pas des vices ; corrompre et céder à la corruption ne s'appelle pas vivre selon le siècle. Quelques cités, encore plus sages, ne marient que des vierges. La limite est posée une fois pour toutes à l'espérance et au voeu de l'épouse ; elle prend un seul époux, comme elle a un seul corps, une seule vie, afin que sa pensée ne voie rien au delà, que son coeur ne soit tenté d'aucun désir nouveau, qu'elle aime son mariage et non pas un mari". et au chapitre XVIII "Presque seuls entre les barbares ils se contentent d'une femme, hormis un très petit nombre de grands qui en prennent plusieurs, non par esprit de débauche, mais parce que plusieurs familles ambitionnent leur alliance. Ce n'est pas la femme, c'est le mari qui apporte la dot. Le père et la mère, ainsi que les proches, assistent à l'entrevue et agréent les présents". Je ne sais pas en revanche s'il existait des différences avec les populations des Gaules et leurs lois.

Quand au fait de manger du chien, je me demande si cela n'était pas une cérémonie d'expiation comme le pratiquaient les romains pour les lupercales ainsi que les grecs. Nous pouvons voir au fond du chaudron de Gundestrup un personnage avec une épée derrière un chien autours d'un taureau en relief. Plutarque écrivit au chapitre XXVIII sur les lupercales "Ce jour s’appelait anciennement Februata. Le nom de la fête veut dire en grec la fête des loups ; cela prouve qu’elle est très ancienne, et qu’elle date du temps des Arcadiens qui suivirent Évandre en Italie (...) Une autre particularité de cette fête, c’est que les luperques y sacrifient un chien (...) Quant au chien qu’on sacrifie, si cette fête est réellement un jour d’expiation, il est immolé sans doute comme une victime propre à purifier. Les Grecs eux-mêmes se servent de ces animaux pour de semblables sacrifices". De nos jours il est évident que le sacrifice animal est désuet et qu'il peut être tout bonnement symbolisé ou remplacé par les sacrifices de pain, de fèves et d'oignons comme cela se pratiquait dans le paganisme ancien.

Merci pour cette réponse!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Mariages druidiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mariages druidiques   Mariages druidiques - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mariages druidiques
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Vie pratique-
Sauter vers: